Son parcours

Zlatan Ibrahimovic, son parcours en clubs

Né en Suède, Zlatan Ibrahimovic a marqué de son empreinte son pays natal, mais aussi l’Europe entière avec les clubs pour lesquels il a joué et gagné de nombreux titres…

MALMÖ (1999-2001)

Entré dans le centre de formation de Malmö en 1996, il effectue ses débuts professionnels avec le club suédois en 1999. S’il inscrit son premier but cette année-là, il n’empêche pas son équipe d’être reléguée en deuxième division.

Au cours de la saison 2000-2001, il marque douze buts en deuxième division et permet à Malmö de retrouver sa place parmi l’élite.

En juillet 2001, il quitte Malmö et rejoint l’Ajax Amsterdam pour 8,2 millions d’euros.

AJAX AMSTERDAM (2001-2004)

Lors de la saison 2001-2002, il inscrit six buts en championnat et remporte le championnat des Pays-Bas. En 2002, il gagne également la Coupe des Pays-Bas et la Supercoupe des Pays-Bas.

Le 17 septembre 2002, il marque contre l’Olympique Lyonnais (2-1) ses deux premiers buts en Ligue des champions.

En 2004, il gagne de nouveau le championnat des Pays-Bas. En trois ans, Zlatan Ibrahimovic aura inscrit 48 buts toutes compétitions confondues avec l’Ajax Amsterdam.

En août 2004, il est cédé à la Juventus Turin pour 16 millions d’euros.

JUVENTUS TURIN (2004-2006)

En 2004-2005, il inscrit 16 buts en Serie A, remportant le championnat d’Italie.

La saison suivante, il marque 7 buts en Serie A et gagne de nouveau le championnat d’Italie. Mais l’affaire des matches truqués entraîne la perte des deux titres et provoque la relégation en Serie B du club piémontais.

Durant l’été 2006, l’Inter Milan le recrute pour 24,8 millions d’euros. Avec la Juventus Turin, il aura inscrit 26 buts toutes compétitions confondues.

INTER MILAN (2006-2009)

En 2006, il remporte la Supercoupe d’Italie (c. AS Rome) puis le championnat d’Italie quelques mois plus tard, l’Inter Milan devançant très largement l’AS Rome. En Serie A, il inscrit 15 buts en 2006-2007.

En 2008, il gagne un deuxième Scudetto en marquant 17 buts et s’adjuge la Supercoupe d’Italie (c. AS Rome). En 2009, il remporte un troisième championnat d’Italie, terminant meilleur buteur avec 25 réalisations.

Toutes compétitions confondues, Zlatan Ibrahimovic inscrit 66 buts avec l’Inter Milan. En juillet 2009, le FC Barcelone s’offre ses services pour 69,5 millions d’euros.

FC BARCELONE (2009-2010)

Quelques semaines après son arrivée en Catalogne, Zlatan Ibrahimovic gagne la Supercoupe d’Espagne (c. Athletic Bilbao) puis la Supercoupe d’Europe (c. Shakhtar Donetsk). Lors de la saison 2009-2010, il décroche le titre de champion d’Espagne en marquant 16 buts en Liga.

En décembre 2009, il remporte la Coupe du monde des clubs aux dépens des Argentins de l’Estudiantes. Sur la scène européenne, il atteint les demi-finales de la Ligue des champions, s’inclinant contre l’Inter Milan. Il trouve à quatre reprises le chemin des filets dans la compétition, dont un doublé contre Arsenal.

En août 2010, après avoir gagné la Supercoupe d’Espagne contre le FC Séville, il décide de quitter le Barça. En froid avec son entraîneur de l’époque Josep Guardiola, il est prêté à l’AC Milan avec une option d’achat obligatoire de 24 millions d’euros.

Toutes compétitions confondues, il aura inscrit 22 buts avec le FC Barcelone.

MILAN AC (2010-2012)

Pour sa première saison avec les Rossoneri, Zlatan Ibrahimovic marque 14 buts en Serie A et glane le championnat d’Italie, six points devant l’Inter Milan.

En 2011, l’AC Milan remporte également la Supercoupe aux dépens de l’Inter Milan (2-1), match durant lequel il marque une fois. Son parcours en Coupe d’Italie s’achève dans le dernier carré malgré trois buts. Il inscrit quatre buts en Ligue des champions, dont deux contre l’AJ Auxerre.

En 2011-2012, il termine meilleur buteur du championnat avec 28 buts (triplé face à Palerme), mais l’équipe milanaise se contente de la deuxième place à quatre points de la Juventus Turin. En Ligue des champions, il rend les armes en quarts de finale face au FC Barcelone après cinq réalisations dans la compétition.

En Coupe d’Italie (un but), l’AC Milan s’incline en demi-finales face à la Vieille Dame. Avec l’AC Milan, Zlatan Ibrahimovic inscrit un total de 59 buts. Durant l’été 2012, le PSG le recrute pour 20 millions d’euros.

PSG (2012-)

Le 11 août 2012, il s’offre contre Lorient (2-2) un doublé pour son premier match avec le PSG.

Au mois de septembre, il inscrit face au Dynamo Kiev (4-1) son premier but en Ligue des champions avec Paris. Buteur face au FC Barcelone en quart de finale aller (2-2), il ne peut empêcher l’élimination de son équipe.

Le 27 février 2013, il marque deux buts contre l’OM (2-0) en huitièmes de finale de la Coupe de France : le PSG se fait sortir au tour suivant par Evian-Thonon-Gaillard.

Lors de cet exercice 2012-2013, il finit meilleur buteur de la Ligue 1 avec 30 buts, décrochant un premier titre de champion de France. Il réussit un triplé contre Valenciennes et sept doublés face à Lorient, Lille, Bastia, Marseille, Troyes, Nancy et Brest.

Durant la saison 2013-2014, il remporte le Trophée des Champions (c. Bordeaux) et le championnat de France. Avec 26 buts, il finit encore meilleur buteur de la Ligue 1 et s’offre un triplé contre Nice et Toulouse.

Il brille également dans les coupes nationales (5 buts, dont 3 à Brest en Coupe de France) et en Ligue des champions (10 buts). Le 25 octobre 2013, il signe un quadruplé sur la pelouse d’Anderlecht (5-0). Blessé, il assiste en tribunes à l’élimination du PSG en quarts de finale, contre Chelsea (2-0).

Sa saison 2014-2015 commence fort avec deux buts contre Guingamp lors du Trophée des Champions (victoire 2-0). En championnat, « Ibra » démarre bien avec un doublé à Reims et un triplé contre Saint-Etienne.

Mais blessé au talon en septembre, il manque sept semaines de compétition avant d’effectuer son retour face à l’OM, le 9 novembre. Un mois plus tard, il marque un but à Barcelone en Ligue des champions (défaite 3-1).

Le 13 janvier, il qualifie le PSG pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue à Saint-Etienne (1-0). Le 20 mars dernier, il marque trois buts lors du succès contre Lorient (3-1).

En équipe nationale, la Suède

Zlatan Ibrahimovic connaît sa première sélection le 31 janvier 2001, lors d’un match amical face aux Îles Féroé (0-0).

Il inscrit son premier but avec la Suède le 21 août 2002 face à la Russie (1-1), en amical, quelques semaines après avoir participé à la Coupe du monde. En Corée du Sud, il entre en jeu à deux reprises.

Deux ans plus tard, il marque deux buts à l’Euro organisé au Portugal, contre la Bulgarie (5-0) et l’Italie (1-1) : les Suédois sont éliminés aux tirs au but par les Pays-Bas, en quarts de finale.

Lors des éliminatoires du Mondial 2006, il marque huit buts dont un quadruplé à Malte (7-0). En Allemagne, il ne trouve pas le chemin des filets et la Suède est sortie en huitièmes de finale par le pays organisateur.

Le championnat d’Europe 2008, en Autriche et en Suisse, se solde par une élimination dès le premier tour malgré deux buts en trois matches. En 2010, la Suède ne participe pas à la Coupe du monde en Afrique du Sud.

A l’Euro 2012, il marque deux buts en phase de poules (dont un face à la France), n’empêchant pas la sortie prématurée de sa sélection. Le 14 novembre 2012, il s’offre un quadruplé contre l’Angleterre (4-2), en amical, réussissant notamment un retourné acrobatique de l’extérieur de la surface.

En août 2013, il signe un triplé aux dépens de la Norvège (4-2), en amical, avant de briller lors des qualifications au Mondial 2014. Malgré huit réalisations, la Suède échoue contre le Portugal en barrage.

Zlatan Ibrahimovic a inscrit 54 buts en 103 sélections.

Zlatan a engrangé de nombreux trophées partout où il est passé… consultez son palmarès !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>